anterior    aleatorio / random   autor / author   inicio / home   siguiente / next

        FOND DE L'EAU

Nous descendons.
Sous ma peau tu chantes
et dans la dernière courbe de mes veines
avec un amoncellement de pollen tu prends
congé.
Un jour tu te trouves dans mes yeux
sous un bruit de flammes,
un autre jour
tu dors comme le brouillard
aux côtés de mon ombre blottie.
Si tu savais que lorsque tu arrives, dans ta main
est sur le point de s'ouvrir
cette porte de l'homme et du matin.
Que personne ne nous réveille.
Ta taille est la bouche d'une horloge
au fond de l'eau.
Allons, fleurir, arrondir la pluie
avec tes seins.
                                Éteins la fenêtre.

autógrafo

Juan Bañuelos
Traduction Françoise Roy


subir   poema aleatorio   El espejo humeante (1968)   siguiente / next   anterior / previous
español Version originale